contacter le restaurant au 05 56 67 53 55

Une bonne patate ça donne la frite …..

Une bonne patate peut tous changer

    La patate plus communément appelé pomme de terre ou solanum tuberosum pour les fans de Wikipédia et une plante péruvienne … EH ouais.

       Ce charmant tubercule est venu à nous grâce à nos voisins espagnols et à leurs non moins connus conquistador. (finalement ont leur doit le hachis Parmentier….)

         Cartoufle de son doux nom français (pomme de terre reste tout de même vachement plus classe…) Et ainsi nommé par le botaniste olivier de serre qui s’inspire le l’Allemand  » Kartoffeln« .

      Au départ nos ancêtres n’étaient pas chaud pour le consommer le tubercule et ils servaient à l’alimentation de nos amis les bêtes. En effet nos aïeules soutenaient mordicus que cette racine pouvais nous transmettre la lèpre. (en sens la positive attitude à l’époque), Mais c’est grâce à la faculté de médecine de Paris que nous pouvons nous gaver de raclette l’hiver, car ils ont eux l’intelligence que dire le génie de faire des tests sur cette racine. 

    Il faut donc attendre 1772 pour consommer la patate, et aussi nourrir nos troupes en guerre qui souffrait de famine. En dernier lieu c’est grâce à la pomme de terre que nous avons gagné des guerres… 

      En Europe on aime bien se compliquer la vie car on a créé pas moins de 1500 sorte de pomme de terre alors que finalement on utilise aller aux bas mots 5 sortes.

       Maintenant que vous êtes incollable sur la patate nous allons parler de la frite qui est dans le top 10 des aliments les plus consommé au monde et c’est nos amis Belges qui détienne le record des plus grands consommateurs du bâtonnet frit. La date de l’apparition de cette merveille reste flous dans l’histoire, mais une chose et sur c’est que cette personne à eux un éclaire de génie. 

       Parmi les 1500 sortent de pomme de terre il y en à deux selon moi qui reste le top pour faire les frites c’est la Bintje (qui viennes pays bas) et la Spunta (Néerlandaise). La Bintje est une patate de consommation qui peut servir pour tous mais la spunta non elle déchire en friture c’est tout. Pour une bonne frite un Belge vous dira Bintje et fris dans le suif (graisse de bœuf) mais bon on aime bien bousculer les codes.

       Pour finir une bonne frite c’est une bonne patate déjà mais surtout la cuisson. La pomme de terre à besoins se faire trempette deux fois : une première dans une huile bien chaude (entre 120 °C et 140 °C) là on blanchis la patate, il faut qu’elle soit cuite à cœur ; et pour finir un dernier bain à 180 °C ou même 200 °C pour la faire dorer et la rendre croustillante. Maintenant que vous avez les armes pour réussir une bonne frite je vous dis à vos patate et vos poêles à frire les amis…

Vous voulez plus de renseignement sur la pomme de terre car vous vous êtes trouvés une passion pour le tubercule pas de problème cliquer ici …. 

  

Laisser un commentaire

Fermer le menu